IDAHO  -  HM2F  |  Communiqué du 18 mai 2010




Paris, le 10 mai 2010
18 mai 2010 – Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie



Tous unis à l'assemblée nationale Française
contre l'homophobie, la transphobie de certains religieux





    HM2F à l'honneur de participer et de soutenir cette année et jusqu'en 2011,
la dynamique valeureuse de nos frères et nos soeurs qui initient et
contribuent chacun à leur façon et de manière universelle,
à la lutte contre l'homophobie, la transphobie.







    Ce lundi 17 mai 2010 a été une journée historique où les principales instances religieuses de France ont été réunies avec nos associations LGBT confessionnelles, afin d'ouvrir un dialogue autour de la problématique de l'homophobie, de la transphobie qui trop souvent encore sont associés, à tort, à la Religion.

    Le recteur de la mosquée de Bordeaux - Tarek Oubrou - nous a rappelé que "nul par dans le Coran ou la sunna" l'homosexualité n'est condamnée explicitement, que c'est la "morale islamique" qui est incompatible avec une homosexualité "visible".

    Pour nous c'est doublement encourageant : d'une part parce qu'aujourd'hui grâce à HM2F et à nos camarades, nos frères, nos sœurs de l'IDAHO, nous avons ouvert un dialogue qui ne saurait être fermé dorénavant, avec nos autorités religieuses.
Par ailleurs, les propos de l'imam Oubrou (qui nous a rappelé ne pas vouloir paraitre comme un imam qui "cautionne" l'homosexualité visible), sont encourageant dans le sens où il nous dit que l'homophobie, la transphobie (et nous sommes tout à fait d'accord avec lui) n'est pas liée à l'islam ! L'homophobie, la transphobie sont une question de "morale" - autrement dit de mœurs, de traditions.


    Ces traditions des français de confessions musulmanes ont beaucoup évoluées depuis plusieurs décennies. Elles évolueront encore à l'avenir et un jour, les musulmans de France comme les autres, finiront par comprendre qui nous sommes, ce que nous sommes : des citoyens français, de confessions musulmanes, homosexuel(le)s de fait - en tout points leurs égaux. C'est en cela l'un des objectifs du collectif citoyen HM2F : de nous éduquer nous-mêmes, afin de nous assumer en tant qu'homosexuel-le-s et musulman-e-s ; d'éduquer nos correligionnaires, afin qu'aucun d'entre eux n'aient plus à notre égard de comportements homophobes, transphobes, violents (directement, pysiquement - ou indirectement, verbalement).

    Nous ne pouvons omettre toutefois de faire référence au fait que l'imam Oubrou nous a dit que le Coran ne fait qu'une allusion "furtive" à l'homosexualité violente (le viol des voyageurs) perpétré par le peuple de Loth - les "sodomites". Alors que Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris, n'ayant rien trouvé à redire à cela, à trouvé bon de rappeler par ailleurs que les deux autres grands monothéismes condamnent clairement l'homosexualité (violente ?), qu'ils considérent comme une "abomination".

    Mais heureusement le brillant rabin Michaël Azoulay, membre du consistoire de France, nous a rappelé que le passage du Lévitique cité par Dalil Boubakeur fait référence à un peuple aux pratiques violentes, ennemis du peuple d'Israël à l'époque ("Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux." - Lévitique ; 20.13).

    Le rabbin Azoulay abondant dans notre sens, nous a dit qu'une interpétation "littérale" de ce texte de l'ancien testament (qui généralise la condamnation des homosexuel-le-s) lui "pose problème".  Le Judaïsme, le Christianisme, l'Islam ne sont pas des religions homophobes, transphobes : sur ce point nous étions tous d'accord !



    Enfin, nous ne pouvons que regretter l'abcense du CFCM à ce colloque: une présence symbolique, qui aurait été l'occasion de s'inscrire en faux contre ce préjugé islamophobe selon lequel tous les musulmans serait des homophobes.

    "Dans certains pays, les mariages entre Noirs et Blancs étaient interdits, était-ce du racisme ? Il est des pays où les femmes ne peuvent pas se marier comme elles le souhaitent, est-ce du sexisme ? Il y a des pays où les homosexuels ne peuvent pas se marier comme ils le souhaitent. Je crois que la conclusion s'impose d'elle-même..." (L'intellectuel ftrançais Louis-Georges Tin, président fondateur du comité IDAHO, auteur de l'excellent "dictionnaire de l'homophobie" - Le Monde du Samedi 15 mai 2010)


    Encore une fois nous aimerions rappeler, comme le disait si bien l'imam Oubrou, qu'en dépit de certaines interprétations extrémistes (homophobes et transphobes ?), littérales de nos traditions, nos religions ne sont en rien homophobes ou transphobes - Islam cela veut dire Paix, pour tous !

Alors, loin de toutes traditions homophobes violentes, là pour le coup clairement condamnée par nos religions à tous, que sur vous soit la Paix de notre seigneur à tous, Allah.



Colloque du 17 mai 2010



Les minorités sexuelles de France à l'avant-garde d'un dialogue intra - interreligieux 




Homosexuels Musulmans de France à l'Assemblee nationale

envoyé par Yann333. - L'info internationale vidéo.




_____________________





Prière universelle d'Emmanuelle (temple de la Maison verte)


Prière d’un frère homo …


Pour ceux qui condamnent l’Exclu,
Cet « autre», battu par ses frères
Avec des mots, avec des pierres,

Seigneur, nous Te prions.

Pour ces croyants au cœur repu
Qui bannissent de leurs prières
L’homo et la femme adultère,

Seigneur, nous Te prions.

Pour que Ta Justice s'exerce
Sur  ceux qui n’ont pas de justice,
Pour les ayatollahs du vice,

Seigneur, nous Te prions.

Pour l’homme aux paroles perverses
Qui travestit en sacrifice
L’homo dont il boit le calice,

Seigneur, nous Te prions.

Pour ceux qui condamnent à l’oubli
Tes martyrs de miséricorde
Auxquels ils ont passé la corde...

Seigneur, nous Te prions.

Pour l’homo qui perdit la vie
Au camp de la haine et de l’ordre,
Triangle de sang qui déborde,

Seigneur, nous Te prions.

Pour notre humanité blessée,
Pour l’homosexuel humilié,
Pour le respect, la dignité,
Seigneur Dieu, Esprit Créateur, nous Te prions !

Que Ta Paix descende sur nous !
Ouvre nos cœurs à Ta Présence !
Que Ton Amour soit notre flamme,
Ta Justice notre combat,
Ta Parole notre espérance !
Car c’est lorsque nous sommes faibles que Tu nous fortifies,
C’est lorsque nous sommes désespérés que Tu nous consoles,
C’est lorsque nous sommes dans la crainte d’aimer que Tu nous enseignes.

Aussi, nous nous tournons vers Toi, Mon Dieu,
Te désignons à nos prières
Nos frères de lutte, nos adversaires,
Pour l’amour de Ton Amour. Amen.
Retour haut de page









Partager




    

COLLECTIF CITOYEN POUR UN ISLAM DE FRANCE VÉRITABLEMENT INCLUSIF, 

& UNE LAÏCITE VÉRITABLEMENT RESPECTUEUSE DE TOUTES LES CROYANCES.

Porte-parole, L.Zahed - le samedi 7 octobre 2010

Au plaisir de bientôt vous comptez parmi nous.
http://www.homosexuels-musulmans.org
homomusulmans@gmail.com


   

HM2F, notre collectif citoyen, est coordinateur international de la conférence internationale
CALEM - financée en 2012 par le conseil de l'Europe et qui reçu le prix
Pierre Guénin de SOS homophobie -,
membre de la Fédération LGBT, du RAVAD, de l'ILGA ;
membre des collectifs interassociatifs Pinar Selek et IPERGAY, et
membre fondateur du MTE.

Le collectif HM2F est l'aboutissement d'une collaboration fraternelle entre des homosexuel(le)s (ou des citoyens appartenant à d'autres minorités sexuelles visibles) : qu'elles ou qu'ils soient athés, de confession juive, de confession musulmane, chrétienne, bouddhiste ou autre... C'est une grande fierté !
Et nous fomentons le secret espoir à la face du Destin, que cette pluralité et ce "vivre ensemble" citoyen et collégial,
restera la pierre angulaire sur laquelle nous continuerons de bâtir nos projets communs, inch'Allah.