HM2F    |  Compte rendus des réunions - Séxualités, prévention, sérodifférence
 





    "Les musulman-e-s qui œuvrent pour un islam inclusif et respectueux de la diversité, s’engagent pour une meilleure prévention et une meilleure lutte contre la progression de la pandémie du Sida, notamment à l’encontre des individus issus de la diversité religieuse ou ethnique.

    A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la pandémie du VIH/Sida nous - musulman-e-s qui œuvrons à un dialogue interne pour un islam inclusif et respectueux de la diversité - voulons mettre en exergue le fait qu’il est du devoir de tout-e bon-ne musulman-e de lutter contre les préjugés et la culpabilisation, que certains extrémistes utilisent à l’égard des individus infecté-e-s ou affecté-e-s par le Sida, et cela afin de déshumaniser certains malades, de les condamner en raison de leur nature profonde, notamment les malades séropositifs issus d’une minorité LGBTQIA*.

    Un hadith - tradition oral - du Prophète de l’islam nous apprend en effet que « lorsque le Musulman rend visite à son frère Musulman malade, il ne cesse de cueillir les fleurs et les fruits du Paradis jusqu'à son retour chez lui » [1]. Or force est de constater que certains de nos frères et sœurs en islam, en matière de prévention et de lutte contre la progression de la pandémie du VIH/Sida, sont loin de cette exemple d’amour et de rectitude du Prophète de l’islam.

    Nous voulons rappeler en ce jour l’exemple de notre bien aimé Prophète qui nous enseigne que : « Le musulman est le frère du musulman ; il ne doit pas le tromper ni le trahir. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son honneur, ses biens et son sang. La crainte d’Allah se trouve ici (il dit ceci en indiquant son cœur). Le seul fait de mépriser son frère musulman suffit pour que la personne sombre dans le mal. » [1]. Jamais le Prophète de l’islam n’a condamné une personne en raison de sa maladie, contrairement à certains de nos frères qui usent à tort d’une interprétation extrême de notre héritage cultuel commun, et qui voient dans le Sida, à tort, une punition divine méritée.

    Nous voulons rappeler par ailleurs que l’islam insiste sur le fait qu’il n’appartient à personne de juger son prochain. Notre Prophète a également dit ceci : « Toute personne qui dit à son frère : O mécréant ! L’un des deux subira cette parole : ou il a dit vrai, ou elle se retournera contre lui. » [2] Notre Prophète nous a également enjoint de soutenir nos malades, car n’est-il pas dit que : « Allâh, honoré et glorifié, dit le jour de la résurrection : « Ô fils d'Adam! Je suis tombé malade et tu ne m'as pas rendu visite ». Il lui dit : "Seigneur! Comment serais-Tu malade pour que je Te rende visite alors que Tu es Le Seigneur et Maître de l'univers? ». Il dit : « N'as-tu pas su que Ma créature untelle est tombée malade et tu ne lui as pas rendu visite? N'as-tu pas su que si tu lui avais rendu visite tu M'aurais trouvé auprès de lui? » [3].

 

    C’est la raison pour laquelle nous enjoignons nos frères et sœurs à rejeter les préjugés mauvais, comme Abraham enjoignait les siens de le faire lorsqu’il s’adressait à eux en disant : « Mais avez-vous considéré ces idoles que vous adorez et qu’adoraient vos ancêtres? Elles sont toutes des ennemies, pour moi, mais pas le Seigneur des mondes. C’est Lui qui m’a créé et qui me guide, et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire. Et c’est Lui, encore, qui me guérit lorsque je suis malade, qui me fera mourir puis me redonnera la vie. » [4]. Nous appelons nos sœurs et frères musulman-e-s à soutenir une meilleure prévention à l’encontre des individus issus de la diversité religieuse ou ethnique, et à cesser d’utiliser notre héritage cultuel commun, afin de condamner à tort des malades séropositifs qu’il est de notre devoir d’aimer et de soutenir, en véritable humanité.

    De manière générale nous appelons à une meilleure prise en compte de cette diversité, pour une prévention plus efficace contre la pandémie du VIH/Sida ; une information plus ciblée à l’attention des individus issu-e-s de cette diversité religieuse ou ethnique ; une contribution plus valeureuse à l’amélioration de l’estime de soi de ces séropositifs, qui participera indirectement à une meilleure compliance de leurs traitements [5] ; une meilleure connaissance, loin de toutes formes de préjugés négatifs injustes, de la maladie qu’est le Sida.

    Nous, musulman-e-s pour un islam inclusif et respectueux de la diversité, ne voulons plus garder le silence face à l’utilisation faite de notre héritage cultuel que nous chérissons. Nous avons mis, et nous mettrons encore [6], nos expériences au service de la fondation, sur des bases solides et collégiales, de toute forme d’action qui permettrait d’élaborer les moyens d’une meilleure prise en compte de la diversité religieuse ou ethnique, pour une lutte encore plus ciblée et plus efficace contre la progression de la pandémie et pour la réduction des risques [7] de transmission du VIH/Sida, en accueillant les séropositifs comme nos égaux en humanité."

 * Lesbiennes, gays, bisexuel-le-s, transidentitaires, queers, asexuel-le-s, intersexué-e-s.
(lire la suite et signer la déclaration en cliquant ci-dessous).









Au vue du nombre de nos activités qui depuis janvier 2010 se développent de manière exponentielle, veuillez nous demander les comptes-rendus de nos réunions et de nos activités directement par email - accueil.partage.HM2F@gmail.com







Communiqué du comité associatif de l'essai Anrs Ipergay (19 juillet 2012) : 

La PrEP et Ipergay. Quest-ce qui a changé ? Que veulent les premiers concernés ?

NB : HM2F est membre du Comité Ipergay de l'ANRS contre la pandémie du Sida


                HM2F est un collectif citoyen qui a œuvré depuis 2010 à la lutte contre l’homophobie, l’islamophobie et le racisme mais aussi contre toutes formes de discriminations, notamment la sérophobie . Par ailleurs, nous avons parmi plusieurs membres qui sont directement ou indirectement concerné-es par les problématiques liées à la propagation de la pandémie du VIH/Sida ; certains ont même partagé le moment de leur séroconversion avec d’autre membre de l’association.

          En effet, la double discrimination peut être considérée selon nous comme un facteur aggravant vis-à-vis de la contamination au VIH/Sida. Autant dire qu’en tant qu’individu discriminé-es doublement - voir plus, du fait de leur sexualité, leur genre, leur ethnicité, leur statut sérologique - la PrEP et l’essai IPERGAY nous sont apparus comme une opportunité à saisir pour certains gays. Notre collectif citoyen a donc fait part à l'ANRS (agence nationale de recherche contr le Sida et les hépatites) de nos réflexions parmis les HM2F ; des réflexions amenées pour certaines en collaboration avec d’autres associations également impliquées, que nous avons tenté de formuler de manière la plus concise possible, d’abord afin d’économiser le temps de nos interlocuteurs, mais aussi parce que ces arguments ne manqueront pas d’être explicités par la suite.


Vers une mise en place de la PrEP aux Etats-Unis.
Le 16 juillet 2012, les autorités de santé américaines ont autorisé la mise en place d’une PrEP orale au Truvada en condition réelle pour les hommes homosexuels séronégatifs les plus exposés au VIH par leurs pratiques sexuelles. La prévention du VIH chez les gays s’engage dans un tournant important de son histoire aux Etats-Unis en accélérant son entrée dans l’ère de la bio-médicalisation.
En France, la PrEP n’est pas autorisée, mais Ipergay, protocole d’essai de PrEP mené par l’agence française de recherche sur le VIH et les hépatites virales (ANRS), est dans sa phase de test depuis début 2012. Cet essai cible les hommes homosexuels n’utilisant pas systématiquement le préservatif, et vise à évaluer une stratégie alternative à celle proposée aux USA : La prise de Truvada se fait par intermittence, pendant les périodes d’activité sexuelle.


Ipergay, et l’épineuse question du placebo.
Les scientifiques ont conçu Ipergay comme un essai en « double aveugle contre placebo ». C’est-à-dire que ni le participant à l’essai, ni les personnes qui l’accompagnent, ne savent si le participant reçoit la molécule active ou un médicament du même aspect sans molécule active (un placebo). La répartition des participants se fait par tirage au sort : la moitié dans le groupe « molécule active », l’autre dans le groupe « placebo ». Cette méthodologie vise à évaluer dans quelle mesure les prises intermittentes de Truvada protègent, ou non, de l’infection. Les résultats d’Ipergay sont attendus pour 2016.
Evaluer la PrEP par comparaison à un placebo comme dans l'essai Ipergay, suscite des incompréhensions, des craintes, et des levées de boucliers parfois violentes, qui renvoient à des questionnements de différents ordres (scientifiques, éthiques…). La PrEP, le fait de donner des antirétroviraux en prévention, soulève aussi de nombreuses interrogations, parmi lesquelles son efficacité et son adéquation aux réalités de vie des personnes concernées.  Ces questionnements divisent chacun de nous, chacune de nos structures associatives, ainsi que plus globalement les acteurs du secteur de la santé.

Comment évaluer l'opportunité de la PrEP ?
La mise sur le marché d’une PrEP quotidienne au Truvada pour certains gays aux USA, demandée par le laboratoire Gilead sur la base de certains essais scientifiques préexistant à Ipergay, relance la question du maintien d’un bras placebo dans cet essai. C’est sur la continuité d’Ipergay dans sa forme actuelle que le comité associatif, le conseil scientifique, ainsi que le comité indépendant d’Ipergay ont été interpellés par Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS, le 7 juin 2012.
Le comité associatif, dont les avis sont émis en toute indépendance, engage une réflexion de fond cet été pour en débattre à l’automne 2012. La question est centrale pour l’essai, pour l’Agence, et l’importance est majeure pour la santé gay et la prévention en France.

Faites-nous part de vos interrogations, participez aux débats !
Fidèle à notre mission de mobilisation communautaire, le comité associatif engage chaque individu et organisation concerné à s’impliquer et à soulever des questions de fond, auprès de nous, ou publiquement. Ces contributions nous permettront de publier un ensemble de réponses aux questions posées, et d’engager des discussions avec l’ANRS et les instances concernées quant à la suite à donner à l’essai Ipergay.

La protection des participants est une priorité.
Nous demandons aux responsables d’Ipergay la mise en place d’une information aux participants quant aux événements ayant conduit à cette saisine de l’agence. Une information actualisée est une composante indispensable au consentement éclairé de chacun. La protection des intérêts des participants est une priorité du comité associatif. Nous les invitons à prendre une part active aux débats sur l’essai qu’ils suivent, ou celui qu’ils voudraient.

Les autres schémas potentiels doivent être un élément du débat.
Concernant la méthodologie d’Ipergay, nous demandons au conseil scientifique de l’ANRS, et plus globalement aux scientifiques qui le souhaiteraient, d’engager une démarche pédagogique visant à expliquer quels sont les autres schémas d’essais envisageables, leur faisabilité et leurs limites, pour évaluer l’efficacité d’une PrEP orale intermittente chez les gays. Cette information, que nous souhaitons accessible au plus grand nombre afin que les non-initiés puissent se faire un avis éclairé, nous semble être un élément manquant aux débats actuels quant aux enjeux communautaires soulevés.
 
Le Comité Associatif Indépendant de l’essai Ipergay.

Contacts :     
Arthur Vuattoux (Act Up-Paris) : 33 (0) 6 30 53 88 19
Georges Sidéris (Warning) : 33 (0) 6 63 09 50 50
Stephen Karon (secrétaire) : 33 (0) 6 11 95 56 43
comiteassociatif@ipergay.com
 
le comité associatif est composé des associations suivantes :
Association Rimbaud, Act Up-Paris, Association de Lutte contre le Sida, Boucle rouge, Cigales, Fédération LGBT, Les Flamands roses, Forum Gay et Lesbien de Lyon, Homos musulmans de France, InterLGBT, J'En Suis, J'Y Reste-Centre LGBTQIF de Lille Nord Pas-de-Calais, Keep Smiling, Lesbian and Gay Pride de Lyon, SNEG, TRT-5, Warning.














_______________________________________

















Enfants et adolescents du sida - DECEMBRE  2011 - Aids children & adolescents.




(English below, click here)



Madame, Monsieur bonjour,



A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre,
cette année notre collectif citoyen HM2F à l'honneur de soutenir son association sœur,
TDMES - Tour Du Monde Des Enfants du Sida -, dont notre porte-parole et fondateur est également président.

TDMES a réalisé, durant trois ans, une enquête exclusive autour du monde,

dans 29 pays, afin d'illustrer de la façon la meilleure la prise en charge, ou non, de ces enfants du Sida.
Le résultat de cette enquête ? Un livre et un documentaire qui sont lancés sur Libération.fr et Dailymotion.com ce 1er décembre 2011.



Afin de découvrir ce livre et ce documentaire* de 26 minutes au sujet des enfants du Sida, nous vous proposons :

1er DECEMBRE - Le livre intitulé "Révoltes extraordinaires; un enfant du sida autour du monde",

sera dédicacé au salon du livre "ensemble contre le sida" de la mairie du 6ème à Paris
- 79 rue Bonaparte, Métro Saint Sulpice - de 14h à 19h, grâce aux éditions l'Harmattan.


DECEMBRE - Nous avons aussi l'honneur de vous convié à la projection du documentaire intitulé :
"Génération sida" à l'Agence Française de Développement ; inscription par email : homomusulmans@gmail.com


6 DECEMBRE - Nous avons également le plaisir de vous convier à la conférence
"sida et minorités : les doubles discriminations en questions" organisée par Respect Magazine
à l'auditorium de la mairie de Paris de 19h à 21h ; inscriptions en cliquant ici.

JANVIER  2012 - diffusion du documentaire "Generation AIDS" à la maison BASILIADE,

où les individus séropositifs sont accueilli-es, conseillé-es, soutenu-es toute l'année durant ; détails & inscription en cliquant ici.




N'hésitez pas à nous contacter par téléphone pour plus d'informations.
Très cordialement.

* Ce livre et ce documentaire peuvent être traduti et vendus par les associations soeurs de TDMES de part le monde, 
que nous remercions chaleureusement pour leur collaboration - la liste de toutes nos associations soeurs en cliquant ici.





____________________________________________________________________________________

ENGLISH

Dearest Madame, dearest Sir hello,



To mark the World Day of against AIDS, December 1st,
this year our citizen network HM2F is honored to support its sister organization,
TDMES - ​ ​AIDS Children World Tour - since our spokesman is also its president & founder.

TDMES conducted for three years an exclusive survey around the world,
in 29 countries, in order to illustrate in the best way how children of AIDS are taken care of.
The result of this investigation: a book and a documentary that shall be launched on the

Dailymotion.com & Libération.fr websites on this 1st of December 2011.

 

 

For the launch of that book and documentary*, we are pleased to propose you the following activities :

 

1st DECEMBER - The book called "Révoltes extraordinaires; un enfant du sida autour du monde",

shall be available on the 1st of December and dedicated at the city hall of Paris 6, thanks to l'Harmattan editor.

 

5th DECEMBER - Hence, we have the honor to invite you to the screening of the documentary:
" AIDS Generation " (in French) at the French Development Agency; registration by email: homomusulmans@gmail.com

 

6th DECEMBER - We are also pleased to invite you to the conference about double discrimination and minorities,
organized by Respect Magazine at the auditorium of the Paris City hall, Tuesday December 6th; Details & registration, click here.

 

JANUARY  2012 - screening of the documentary "Generation AIDS" at the BASILIADE house,

where HIV individuals are welcomed, counceled, supported all year long; Registration, click here.

 

 


Feel free to call us for more information.
Best regards. 

*The book and the documentary could be translated and sold by the sister organizations of TDMES, 
that we thank for their cooperation; the entire list of the organizations, click here.




--

CONTACT

L.Zahed - 0(033) 659 919 012
Fondateur et porte-parole.
Founder & spokesman.

 


















_______________________________________











Double discrimination et Sida


                       

            Le collectif citoyen des HM2F fait partie du comité associatif dédié à l'essai ipergay. Le site IPERGAY a été mis à jour, veuillez cliquer ici pour en savoir plus ; et après la conférence sud le Sida en Juillet 2011, une interview du Pr. Molina, responsable de l'essai IPERGAY.

    Vous voulez en savoir plus sur la transmission du VIH/Sida ? l'une des façons dont le VIH se transmet est par voie sexuelle — mais comment le virus infecte-t-il la personne qui y a été exposée lors de rapports sexuels?  Consultez en ligne l'article intitulé " De l'exposition à l'infection : la biologie de la transmission du VIH ". Nous ne rappelerons jamais assez que le Sida n'est pas une malédiction, qu'il faut s'en protéger comme de toute autre forme de maladie humaine ; et rappelons-nous que nous n'en sommes plus aujourd'hui à l'époque où il fallait cacher sa maladie ou en avoir honte ou pour laquelle l'on devrait s'excuser.
    Signalons enfin que l'infection par le virus du sida dans des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du nord s'est propagée, prenant l'allure d'une épidémie, en particulier dans les milieux des homosexuels et bisexuels, selon une étude publiée par le journal spécialisé PLoS Medecine – la première menée dans ces pays musulmans où le sida est encore considéré parfois comme un tabou, et où les «MSM» («men who have sex with men» ou «hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes») vivent le plus souvent dans l'ombre. 













_______________________________________












        Réunion à l'ANRS du conseil associatif pour l'essai "IPERGAY"  (vendredi 29 avril 2011, de 15h a 16h30 - suivi de la reunion avec le comité scientifique, de 16h30 a 19h30)



Première réunion du conseil constitué du TRT5 et des associations LGBT françaises.

Objectif : préparer l'étude et l'essai du conseil scientifique ;

- faire remonter les informations

- faire le point sur les moyens financiers et humains à envisager

 

Ce groupe est-il un groupe consultatif ? C'est avant tout un groupe de travail. Est-il décisionnel pour autant ? C'est à déterminer avec l'ANRS. C'est un comite consultatif constitue d'associations - même si l'introduction d'individus indépendants paraît être envisageables. Il reste a savoir quelle sera la position officielle du comite, durant ces quatre prochaines années, vis a vis de cet essai.

 

HM2F fait valoir que :

- nous sommes très favorables à cet essai ; il a une demande importante d'information de la part des homos musulmans soumi-es a une double discrimination, propice à générer des comportements autodestructeurs, prise de risque, etc.

- concernant le recrutement, tout dépend des moyens - dont HN2F ne dispose qu'avec parcimonie - à mettre en œuvre.

- quant a la diffusion de l'information, cela nous paraît nécessaire que HM2F y participe activement.

 

Nous, HM2F, sommes heureux de participer a un essai concret, qui se veut être adapté aux comportements sexuels et prises de risque réelles des individus concernes (cf. critères de sélection dans l'étude).  

L'objectif ultime pour nous étant de concevoir un dispositif qui nous permettra de suivre la réception de la proposition de l'essai sur le terrain (pourquoi des individus vont-ils refuser d'y participer ? Etc.).

 

Il est convenu entre nous que, désormais, nous publierons régulièrement un compte-rendu commun de l'avancée de nos réflexions. 

 Consulter le site dédié à l'essai IPERGAY.

 

Nb : à lire en priorité :

- lire le protocole.

- réfléchir à la communication autour de l’essai.











______________________________________________










        Sidaction 2011  (weekend du 2 & 3 avril)





                               











______________________________________________











        Réunion d'information sur le projet d'essai ANRS "IPERGAY"  (samedi 5 mars 2011)



    Le porte-parole du collectif citoyen HM2F était présent à la réunion d'information réalisée par l'ANRS, principalement déstinée à concrétiser le dialogue entre médecins et militants (compte-rendu plus détaillé de Christophe Martet en cliquant ici).
        Les présentations faites à cette journée sont à télécharger ici : http://www.megaupload.com/?d= YESCUAVJ

    Nota bene

- nous savons combien les individus en situation de double discrimination (ex : être homosexue-le-s et être également musulman-e-s) peut être d'autant plus à risque ; les individus concerné-e-s peuvent être tenté-e-s de ne pas se définir comme appartenant à la catégorie sociale de "homosexuel" ou de "gay" ; sous le coup de la pression sociale ils peuvent en venir à adopter des comportements à risques, autodestructeurs (ex : rapports sexuels sans protection, surcontamination, drogues ou autres substances addictives en fortes doses).

- la branche "placebo" de l'étude proposée par l'ANRS semble avoir soulevé lors de cette réunion d'information de nombreuses réserves, voir même quelques oppositions catégoriques de certains participants.

- seront inclus dans l'essai les individus ayant eut au moins deux rapports sexuels sans protection, avec deux partenaires différents, dans les six derniers mois précédents l'étude ; les individus en couple "sérodiscordants" par exemple, ne seront pas inclus dans l'étude.

- il ne s'agit pas là d'une pillule miracle ou d'un "préservatif oral" ; attitude qui pourrait insiter à plus de comportements sexuels à risques, comme par exemple l'abandon du préservatif.


    Enfin, le collectif citoyen HM2F serait honoré d'être sélectionné afin de faire partie du conseil consultatif en cours de constitution par l'ANRS ; il s'agit là selon nous d'une initiative citoyenne.



Bien fraternellement, votre tout dévoué L.Zahed.







______________________________________________









        Notre 1ère journée mondiale contre la pandémie du SIDA  (mercredi 1er décembre 2010)



         Le programme était le suivant :

                    -          17h, prière du Maghreb (coucher du soleil) à la mosquée de Paris

                    -          18h30, marche interassociative pour la journée mondiale contre la pandémie du VIH / Sida depuis place de la Bastille, en                                  passant par place de la République, jusqu’à l’hôtel de ville

                    -          20h, dîner tous ensemble dans un restaurant près de l’hôtel de ville

 

        Nous étions 3 à la mosquée. Le Prophète de l’Islam aurait dit : « Dieu est impair et aime l’impair ». Puis un peu plus tard, nous étions un peu plus à avoir bravé le froid glacial et la neige afin de marcher avec des centaines d’associatifs LGBT. Finalement, nous étions cinq à avoir profité du restaurant japonais dans le marais -  Là encore Dieu est impair et aime l’impair ... Nous avons parle de la prochaine publication collégiale de la lettre trimestrielle du 1er janvier 2011, ainsi que de la différence entre l'homoérotisme (identité sociale subalterne, relation interpersonnelles implicites, comme au Maghreb par exemple) et l'homosexualité (identité de genre revendiquant une acceptation proactive, une indifférence - comme par exemple c'est de plus en plus le cas ici en Europe).

     -  NOTRE  INVITÉ  DU  JOUR  -

          NICOLA  LO  COLZA nous présente son projet de photo-journaliste à propos des "homomusulman-es"

Notre invité, Nicolas, nous a parlé de son projet de lutte contre les tabous selon lesquels on ne pourrait pas être gays et musulman-e-s. Nicolas nous dit cette vérité très forte « c'est à paris que j'ai rencontré l'Afrique » - une démarche photo-journalistique, à la rencontre de cette diaspora, de cette minorité dans la minorité, toujours dans le respect de l'individu avec des images belles, tout en respectant la vérité de la vie de ces participants.

        Ici en France nous avons la chance de participer a ce projet artistico-journaliste unique : l'image est la forme la plus immédiate d'accès a l'information selon Nicolas, avec une charge émotive directe. Pourtant il n'y a jamais eut de telle démarche réalisée a l'heure actuelle. Il faut en profiter !



Nb : possibilité de ne pas photographier les visages (mais les mains par ex., etc.) ; Nicolas s’engage à ne pas donner les vraies noms.

 

Ecrivez à Nicola afin de vous faire photographier et de participer à ce très beau et très romantique projet 
qui aidera à mieux connaitre les homosexuel-le-s musulman-e-s.

contact@nicolalocalzo.com

   -  EXEMPLES du travail de Nicola Lo Calzo  -

          
 


                         


     



                                                            
Votre tout dévoué – L.Zahed







________________________________________










        1ère formation aux membres de HM2F - commission SPS  (dimanche 27 juin 2010)



            Cette séance a été consacrée à la prévention contre le sida et les risques sexuelles en général. Une présentation PPT sur le sujet a été réalisée, puis en fin de séance nous avons répondus aux questions de nos membres sur le sujet : de 17h a 19h (deux de nos membres présents ce jour là sont habilités aux formations prévention Sida et IST/MST). Pour finir, certains d'entre nous sont ensuite allé profiter ensemble d'une séance de cinéma.

Votre tout dévoué – L.Zahed.


Retour haut de page









Partager




    

COLLECTIF CITOYEN POUR UN ISLAM DE FRANCE VÉRITABLEMENT INCLUSIF, 

& UNE LAÏCITE VÉRITABLEMENT RESPECTUEUSE DE TOUTES LES CROYANCES.

Porte-parole, L.Zahed

Au plaisir de bientôt vous comptez parmi nous.
http://www.homosexuels-musulmans.org
homomusulmans@gmail.com



   

HM2F, notre collectif citoyen, est coordinateur international de la conférence internationale
CALEM - financée en 2012 par le conseil de l'Europe et qui reçu le prix
Pierre Guénin de SOS homophobie -,
membre de la Fédération LGBT, du RAVAD, de l'ILGA ;
membre des collectifs interassociatifs Pinar Selek et IPERGAY, et
membre fondateur du MTE.

Le collectif HM2F est l'aboutissement d'une collaboration fraternelle entre des homosexuel(le)s (ou des citoyens appartenant à d'autres minorités sexuelles visibles) : qu'elles ou qu'ils soient athés, de confession juive, de confession musulmane, chrétienne, bouddhiste ou autre... C'est une grande fierté !
Et nous fomentons le secret espoir à la face du Destin, que cette pluralité et ce "vivre ensemble" citoyen et collégial,
restera la pierre angulaire sur laquelle nous continuerons de bâtir nos projets communs, inch'Allah.